News & Events » Events » Le Sommet de Kigali sur le paludisme et les maladies tropicales négligées (MTN)

Le Sommet de Kigali sur le paludisme et les maladies tropicales négligées (MTN)

Le Sommet a offert une occasion unique d’accélérer le mouvement et de libérer le potentiel des pays pour bâtir un monde plus sûr, en meilleure santé

23 - 06 - 2022
Intare Conference Arena in Kigali, Rwanda

Le jeudi 23 juin, en marge de la 26e réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth au Rwanda, le Sommet de Kigali sur le paludisme et les maladies tropicales négligées (MTN) a réuni des dirigeants de pays endémiques et de pays donateurs, notamment des présidents, des dirigeants communautaires, des chefs d’entreprise et des philanthropes, afin de redynamiser l’action et de mettre fin à ces maladies.

Face à la menace urgente de la réapparition du paludisme et des MTN, aggravée par le plafonnement des financements, les défis biologiques et la pandémie de COVID-19, après de nombreuses années de progrès, les pays endémiques ont pris des engagements fermes lors du Sommet pour faire preuve de leadership, agir afin d’accélérer la progression vers l’élimination de ces maladies d’ici 2030 et stimuler la volonté politique.

Le Sommet a également été un moment crucial pour démontrer comment les investissements dans la lutte contre ces maladies ont des répercussions beaucoup plus larges. Les plateformes mises en place par les programmes de lutte contre le paludisme et les MTN ont été à l’avant-garde de la riposte à la COVID-19. L’intensification des investissements dans la lutte contre ces maladies permet de faire progresser l’équité tout en renforçant les systèmes de santé et en contribuant à protéger la population contre les futures pandémies.

Tout au long de la journée, des discours de haut niveau, des promesses d’engagement, des contenus passionnants et des discussions stimulantes ont incité à la réflexion et mis en lumière les actions nécessaires pour mettre fin une fois pour toutes au paludisme et aux MTN, en soulignant l’importance de l’intégration, de l’innovation et des nouveaux outils, du financement et de la coordination régionale. Le Sommet a également accueilli des spectacles d’artistes de renommée mondiale dans les domaines de la musique, de la danse et de la littérature.

En savoir plus sur les engagements historiques pris lors du Sommet.

Citations des membres de notre Conseil d’administration qui étaient présents au Sommet :

Mme Maha Taysir Barakat, présidente du Conseil d’administration :

« La dynamique, les outils et les initiatives que nous avons mis en place ces vingt dernières années nous ont ouvert la voie pour faire baisser rapidement le nombre de décès dus au paludisme. Toutefois, le progrès est indissociable d’un leadership mondial. Le Sommet de Kigali offre une occasion unique aux dirigeants de prendre des engagements fermes pour, au final, sauver des vies. »

Mme Marijke Wijnroks, vice-présidente du Conseil d’administration :

« Malgré des avancées significatives, le paludisme continue de prospérer dans les régions pauvres. Le Sommet de Kigali offre une occasion cruciale d’accélérer la prise de mesures financières et politiques contre le paludisme avant la reconstitution du Fonds mondial cette année et de parvenir à un monde plus juste pour tous. »

Sherwin Charles, membre du Conseil d’administration :

« L’Afrique abrite certaines des communautés les plus touchées par le paludisme dans le monde. Aujourd’hui, la communauté de la lutte contre le paludisme appelle les dirigeants mondiaux à renouveler leurs engagements au Sommet de Kigali pour sauver des millions de personnes supplémentaires en Afrique et au-delà de cette maladie évitable et traitable. »

Mme Lola Dare, membre du Conseil d’administration :

« La riposte à la COVID-19 a mis en lumière l’importance cruciale d’investir dans des systèmes de santé publique solides pour renforcer la résilience mondiale contre les pandémies et autres menaces sanitaires. Ce n’est qu’en travaillant ensemble que nous pourrons véritablement libérer le potentiel des pays pour bâtir un monde plus fort, plus sûr et en meilleure santé. »

M. David Reddy, membre du Conseil d’administration :

« Le développement de nouveaux médicaments contre le paludisme est essentiel pour sauver des vies. Toutefois, l’innovation continue est indispensable pour garder une longueur d’avance sur des parasites en rapide évolution. Plus que jamais, les dirigeants mondiaux doivent donner la priorité à l’investissement dans l’innovation et renforcer leurs engagements pour mettre fin au paludisme. »

Articles connexes (en anglais)

23.06.22

Les dirigeants du monde entier se réunissent à Kigali à l’occasion du Sommet sur le paludisme et les maladies tropicales négligées pour libérer le potentiel d’un monde en meilleure santé

23.06.22

L’Afrique prend l’initiative d’engagements novateurs pour mettre fin au paludisme et aux maladies tropicales négligées d’ici 2030

25.06.22

Les dirigeants du Commonwealth prennent des mesures pour répondre à l’appel lancé par le Sommet de Kigali en faveur d’engagements audacieux pour mettre fin au paludisme et aux maladies tropicales négligées (MTN)

Autres liens (en anglais) :

Agenda – Long Version

FAQs

Attending Organizations

Media Advisory

Digital Toolkit

Ressources complémentaires: 
Kigali summit - Concept Note
Kigali summit - Agenda – Short Version

The Kigali Summit
June 23rd 2022

youtube instagram linkedin facebook twitter