News & Events » News » Le Partenariat RBM se félicite du renforcement des objectifs de financement pour la sixième reconstitution des ressources du Fonds mondial

Le Partenariat RBM se félicite du renforcement des objectifs de financement pour la sixième reconstitution des ressources du Fonds mondial

Le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme se félicite de l’annonce de l’objectif de collecte de fonds du Fonds mondial, fixé à 14 milliards de dollars US pour lutter contre le sida, la tuberculose et le paludisme pour la période 2020-2022.

Annoncé le 11 janvier, cet objectif ambitieux de collecte de fonds devrait permettre de sauver 16 millions de vies, réduire de moitié le taux de mortalité imputable à ces trois maladies et prévenir 234 millions de nouvelles infections d’ici 2023.

Depuis sa création en 2002, le Fonds mondial a joué un rôle de catalyseur dans la mobilisation des ressources, en permettant d’augmenter de 1 000 % le financement de la lutte contre le paludisme. Il est aujourd’hui la principale source internationale de financement de la lutte contre le paludisme, et représente 60 % des fonds disponibles pour contrer la maladie.

À ce jour, le financement ciblé de la lutte contre le paludisme a permis de réduire de 42 % les décès dus à la maladie dans les pays bénéficiant du soutien du Fonds mondial, et de distribuer 197 millions de moustiquaires pour la seule année 2017. Le soutien constant du Fonds mondial a été crucial pour aider davantage de pays à réaliser des avancées dans l’élimination du paludisme. Le Paraguay et l’Ouzbékistan ont notamment obtenu leur certification d’élimination du paludisme en 2018.

Dr Winnie Mpanju-Shumbusho, Présidente du conseil d’administration du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme, a déclaré :

« Un Fonds mondial pleinement reconstitué est une condition préalable pour continuer à protéger du paludisme des centaines de millions de personnes, et pour s’assurer que les efforts mondiaux engagés continueront à réduire les cas de paludisme et les décès qu’il entraîne, à un moment où la maladie gagne à nouveau du terrain dans certaines régions du monde et où nous devons faire face à de nouvelles menaces, notamment la résistance aux médicaments et aux insecticides. Il est temps d’intensifier la lutte et de renouveler notre engagement collectif à mettre fin au paludisme et aux autres maladies mortelles. Tous les pays - qu’ils soient affectés ou non par le paludisme - doivent augmenter leurs investissements. »

Toutefois, même si l’objectif de réapprovisionnement de 14 milliards de dollars US est atteint, il subsiste un déficit dans le financement mondial de la lutte contre le paludisme. Comme le souligne le Rapport 2018 sur le paludisme dans le monde de l’OMS, le financement annuel de la lutte contre le paludisme devra atteindre au moins 6,6 milliards de dollars US par an d’ici 2020 pour continuer à sauver des vies en les protégeant d’une maladie entièrement évitable et curable.

Le financement reste un obstacle immédiat pour atteindre les étapes mondiales décisives concernant le paludisme et qui approchent rapidement. Par ailleurs, le déficit de financement illustre la nécessité de poursuivre les efforts pour trouver d’autres ressources nationales et internationales. Celles-ci devront provenir de plusieurs sources existantes ou nouvelles, notamment d’interventions multisectorielles et du secteur privé. 

La version intégrale de l’argumentaire d’investissement pour le réapprovisionnement du Fonds mondial sera présentée lors de la réunion préparatoire à la sixième reconstitution des ressources qui se tiendra à New Delhi le 8 février 2019. La sixième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial aura lieu en France en octobre 2019.

Images: 
Step up the fight - The RBM Partnership to End Malaria welcomes increased funding targets
youtube instagram linkedin facebook twitter