News & Events » News » Deux femmes leaders exceptionnelles rejoignent le conseil du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme

Deux femmes leaders exceptionnelles rejoignent le conseil du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme

Genève, le 4 novembre 2019 – Le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme a annoncé aujourd'hui l'arrivée de deux nouveaux membres au sein de son conseil d'administration :

  • S.E. Diane Gashumba, ministre de la Santé de la République du Rwanda, et
  • le Dr Marijke Wijnroks, Cheffe de cabinet du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Mme la Professeure Maha Taysir Barakat, présidente du conseil d'administration du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme, a déclaré :

« Nous sommes profondément honorés de voir deux femmes leaders exceptionnelles rejoindre le Conseil d’administration du Partenariat RBM. Elles apportent avec elles une vaste expertise non seulement en matière d'élimination du paludisme, mais également en matière de renforcement des systèmes de santé et de stratégies sensibles au genre. Nous sommes impatients de travailler avec Son Excellence la ministre Diane Gashumba et le Dr Marijke Wijnroks dans les années à venir pour faire progresser les efforts mondiaux visant à éradiquer définitivement le paludisme. »

Le Dr Abdourahmane Diallo, Directeur général du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme, a ajouté :

« Au nom du Secrétariat du Partenariat RBM, je suis ravi de souhaiter la bienvenue aux deux nouveaux membres du conseil d'administration. Le leadership des pays touchés par le paludisme est essentiel pour gagner la lutte contre le paludisme, tout comme le fait de s'assurer que ces efforts sont financés de manière adéquate, par des sources internationales et nationales. Nous avons hâte d'en savoir plus sur les réformes stratégiques entreprises par le Rwanda dans le secteur de la santé, qui ont permis de réduire considérablement la charge du paludisme et de mobiliser les ressources nationales pour la santé, tout en renforçant la collaboration avec nos partenaires du Fonds mondial, qui demeure la principale source internationale de financement des programmes de lutte contre le paludisme. »

Diane Gashumba est ministre de la Santé de la République du Rwanda depuis le 4 octobre 2016 après avoir été, à partir du 18 mars 2016, ministre du Genre et de la Promotion de la famille Pédiatre de formation, elle apporte 17 années d'expérience dans le domaine de la santé maternelle, néonatale et infantile (SMNI) dans le monde, axée sur les questions de genre. Madame Gashumba dispose d'une solide expérience clinique et de gestion. Elle a notamment été pendant trois ans la directrice de deux hôpitaux de district et pendant six cheffe de projet adjointe pour un projet de 57,3 millions USD financé par l'USAID visant à améliorer la qualité et l'accès aux services de SMNI, de planification familiale, de santé reproductive, VIH, nutrition, paludisme et égalité des sexes dans 23 districts sur 30 au Rwanda. Elle a également travaillé en tant que spécialiste Stratégie sur le renforcement des capacités et l'amélioration de la qualité au sein du système de santé rwandais. En tant qu'ancienne présidente du Conseil national des femmes, elle apporte une vaste expérience dans l'autonomisation des femmes grâce au lancement d'activités génératrices de revenus, à l'élaboration de politiques liées au genre sur des questions telles que la violence sexiste, le développement de la petite enfance et la santé des adolescents et la santé sexuelle et reproductive.

Marijke Wijnroks est devenue Cheffe de cabinet du Fonds mondial en 2013. De juin 2017 à février 2018, elle a occupé le poste de Directrice exécutive par intérim. Dans ses fonctions, elle exerce des responsabilités étendues et accorde une importance particulière au genre et aux droits humains, ainsi qu'à la mobilisation de tous les partenaires en faveur de la cause de la santé mondiale. Avant de rejoindre le Fonds mondial, Marijke Wijnroks était Ambassadrice pour le VIH/sida et la santé et les droits sexuels et reproductifs et Directrice adjointe du département du développement social au sein du ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas. À ce poste, elle a supervisé l'élaboration de politiques et de stratégies dans les domaines liés au VIH et au sida, à la santé et aux droits sexuels et reproductifs, au genre, à l'éducation et à la société civile. Elle a obtenu un diplôme en médecine de l'Université de Maastricht aux Pays-Bas et un diplôme en santé et médecine tropicales de l'Institut de médecine tropicale d'Anvers, en Belgique.

Le conseil d'administration est l'organe de gouvernance du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme. Il est composé de 15 personnes dotées d’une solide expertise et d’une riche expérience de la prise de décision au plus haut niveau, ainsi que de représentants de l’ensemble du Partenariat, notamment de pays touchés par le paludisme, du secteur privé, de la société civile, d’organisations de donateurs et de l’ensemble des secteurs de la santé et du développement. Les membres du conseil siègent à titre personnel et sont élus pour un mandat initial de trois ans.

La prochaine réunion du conseil d'administration du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme se tiendra à Abou Dhabi (Émirats arabes unis) les 17 et 18 novembre 2019.

 

 

À propos du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme

Le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme est la plus grande plate-forme mondiale d’action coordonnée contre le paludisme. Initialement créé sous le nom de Partenariat Roll Back Malaria (RBM) en 1998, il mobilise les efforts pour l’action et les ressources et forge un consensus entre les partenaires. Le Partenariat rassemble plus de 500 partenaires, dont des agences des Nations Unies, des pays impaludés, leurs partenaires bilatéraux et multilatéraux de développement, des acteurs du secteur privé, des organisations non gouvernementales, des organisations communautaires, des fondations, des instituts de recherche et des établissements d’enseignement supérieur. Pour plus d'informations, voir : endmalaria.org/fr

 

 

youtube instagram linkedin facebook twitter