News & Events » News » Le Partenariat RBM s’associe aux experts pour réaffirmer la vision d’un monde sans paludisme

Le Partenariat RBM s’associe aux experts pour réaffirmer la vision d’un monde sans paludisme

Le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme salue la publication du dernier rapport de recherche de la Commission Lancet sur l’éradication du paludisme – Malaria Eradication within a generation: ambitious, achievable, and necessary (L’éradication du paludisme en une génération : un objectif ambitieux, réalisable et nécessaire). Rassemblant les contributions de 41 des meilleurs experts mondiaux, ce nouveau rapport de recherche montre que l’éradication du paludisme est possible et réalisable en une génération et propose des solutions pour relever les principales difficultés opérationnelles, biologiques et financières qu’il faudra résoudre pour y parvenir.

Le lancement du rapport de la Commission Lancet intervient peu de temps après la publication par le Groupe consultatif stratégique sur l’éradication du paludisme de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) d’un résumé analytique de son rapport sur l’éradication du paludisme (à paraître prochainement). Ces deux rapports réaffirment la vision du Partenariat RBM d’un monde sans paludisme et présentent les mesures à prendre en priorité pour s’assurer que l’ambition de mettre fin au paludisme au cours de ce siècle reste un objectif réalisable.

Ces deux rapports soulignent toutefois que pour parvenir à l’éradication, il est urgent d’intensifier la volonté politique et les financements, de renforcer l’efficacité des mesures par une plus grande collaboration et une meilleure utilisation des données et d’investir dans l’amélioration et l’élargissement de l’accès aux outils et innovations transformateurs permettant de sauver des vies.

Fait notable, les deux rapports révèlent que les experts du monde entier sont unanimes sur un point : nous devons poursuivre nos efforts pour mettre fin à la maladie en l'espace d'une génération, car les bénéfices sociaux et économiques de son éradication seront bien supérieurs aux coûts associés.

Comme l’explique le Dr Abdourahmane Diallo, directeur général du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme :

« Depuis 2000, les efforts déployés dans le monde pour lutter contre le paludisme ont entraîné des progrès considérables et permis de sauver plus de 7 millions de vies et de prévenir plus d’un milliard de cas de paludisme, créant ainsi la possibilité de mettre fin au paludisme en l’espace d’une génération.

Le monde doit saisir cette occasion et donner suite aux appels lancés pour intensifier les efforts visant à réduire la misère et les conséquences sociales et économiques d'une maladie qui continue de faire plus de 400 000 victimes par an. Les prochaines années seront décisives si nous voulons avoir une chance d'éradiquer le paludisme et d'atteindre les Objectifs du développement durable en l'espace d'une génération. Nous devons répondre à l’appel des experts du paludisme en renforçant la lutte et en poursuivant l’objectif d’éradication avec une vigueur renouvelée. »

Dans son commentaire intitulé The malaria eradication challenge (Le défi de l’éradication du paludisme), publié dans le nouveau rapport Lancet, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, déclare :

« L’éradication du paludisme est l’un des principaux objectifs de santé publique depuis un siècle… La Commission lance un appel audacieux pour éradiquer la maladie d’ici 2050. Je serais très heureux de voir ce fléau mondial éradiqué encore plus tôt, mais il nous est impossible d’atteindre cet objectif dans ce délai avec les outils et les approches dont nous disposons actuellement... La bonne nouvelle, c’est que nous, la communauté mondiale de lutte contre le paludisme, savons ce que nous avons à faire. »

youtube instagram linkedin facebook twitter