News & Events » News » Le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme invite la communauté internationale de la lutte contre le paludisme à célébrer la réussite du réapprovisionnement du Fonds mondial

Le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme invite la communauté internationale de la lutte contre le paludisme à célébrer la réussite du réapprovisionnement du Fonds mondial

Les dirigeants mondiaux font preuve d’un engagement sans précédent en réunissant 14 milliards de dollars US pour mettre fin plus rapidement au paludisme, au sida et à la tuberculose

Genève, le 10 octobre – Le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme a salué l’annonce faite ce jour par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme de la collecte de 14,02 milliards de dollars US pour son prochain cycle de financement triennal. Cette annonce, qui vient clore la sixième Conférence de reconstitution des ressources organisée à Lyon par le Président de la France Emmanuel Macron, devrait permettre de sauver 16 millions de vies, éviter 234 millions d’infections d’ici 2023 et contribuer de manière significative à la réalisation de l’Objectif de développement durable consistant à mettre fin aux épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme à l’horizon 2030.

Grâce aux investissements records consentis par des pays, des donateurs privés et des organisations non gouvernementales du monde entier, les sommes récoltées sont les plus importantes jamais obtenues par une organisation multilatérale dans le secteur de la santé et représentent une hausse considérable par rapport au cycle de financement précédent. Cette mobilisation reflète également l’accueil enthousiaste réservé à l’efficacité et aux retombées du Fonds mondial sur le nombre de vies sauvées, la prévention et la prise en charge de ces trois maladies, le renforcement des systèmes de santé et la préservation de la santé de tous.

En tant que première source de financement mondial de la lutte contre le paludisme, et représentant 65 % du financement des programmes mondiaux de lutte contre cette maladie, le Fonds mondial pleinement reconstitué est une condition essentielle pour progresser sur la voie de l’élimination du paludisme et réduire de 90 % le nombre de cas et de décès dus à la maladie d’ici 2030.

 « Nous sommes très heureux de voir les dirigeants mondiaux répondre à l’appel de la communauté internationale et du Président français Emmanuel Macron pour intensifier la lutte et s’engager à accélérer le mouvement afin de venir à bout du paludisme, du sida et de la tuberculose. Cela témoigne du rôle vital du Fonds mondial dans la lutte contre ces maladies ainsi que de l’élan et de la force de frappe de la solidarité internationale.

Cet investissement financera les piliers fondamentaux de la lutte contre le paludisme, à savoir l’élargissement de l’accès aux outils vitaux de prévention actuellement disponibles – tels que les moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action, les médicaments antipaludiques et les tests de diagnostic rapide –, le développement et l’introduction d’innovations essentielles, ainsi que des collaborations transfrontalières qui accélèrent l’élimination de la maladie. Nous sommes impatients de travailler avec nos partenaires du monde entier pour veiller à ce que ces fonds soient investis efficacement et pour protéger et sauver encore plus de vies face à cette maladie évitable et traitable. » a déclaré le DAbdourahmane Diallo, directeur général du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme.

 « L’extraordinaire investissement de 14 milliards de dollars US annoncé aujourd’hui impulsera les progrès indispensables à la lutte contre ces maladies, préparant le monde à mettre fin une bonne fois pour toutes à ce fléau. Ces fonds essentiels auront par ailleurs une forte incidence sur la réalisation générale des Objectifs de développement durable, en garantissant que les enfants restent en bonne santé pour aller à l’école et que les parents puissent gagner leur vie. Par la mise en œuvre de programmes de lutte contre le paludisme, le sida et la tuberculose, le Fonds mondial renforce à long terme les systèmes de santé, nous mettant sur la voie d’une couverture sanitaire universelle et de l’accès à la santé pour tous. » a ajouté la Pre Maha Taysir Barakat, Présidente du conseil d’administration du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme.

L’Ambassadeur de bonne volonté du Partenariat RBM, Youssou N’Dour, s’est produit sur scène et le champion communautaire El Hadj Diop a prononcé un discours enflammé à la Conférence de reconstitution du Fonds mondial, appelant les dirigeants mondiaux à redoubler d’efforts pour lutter contre le paludisme.

Les investissements remarquables annoncés par le Fonds mondial :

  • Les engagements les plus importants jamais pris par des contributeurs de longue date, dont la France, les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l’Allemagne, l’Union européenne et le Japon ;
  • Un nombre sans précédent de pays d’exécution africains – 23 – ont renouvelé ou augmenté leurs promesses par rapport au cycle précédent ;
  • Des premières contributions et les investissements reconduits de 20 donateurs, dont les premières promesses de don de Catholic Relief Services (5 millions de dollars US) pour l’élimination du paludisme au Sahel ainsi que de la Fondation Rockefeller, et une augmentation des promesses de nos partenaires Comic Relief et Goodbye Malaria ;
  • Une journée de promesses et une augmentation des engagements de la part de pays comme l’Irlande, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, la Suède et les Émirats arabes unis ;
  • Un engagement cumulé d’un milliard de dollars US de la part du secteur privé, dont une promesse de don de 760 millions de dollars de la Fondation de Bill et Melinda Gates.

La lutte contre le paludisme est l’une des plus grandes réussites du 21e siècle en matière de santé publique, avec plus de 7 millions de vies sauvées et plus d’un milliard de cas de paludisme évités depuis 2000. Ces deux dernières années toutefois, le nombre de cas de paludisme a augmenté dans les pays les plus fortement touchés, indiquant qu’un engagement et un investissement accrus sont nécessaires afin que les progrès réalisés ne soient pas réduits à néant.

Le dernier rapport sur les résultats du Fonds mondial a révélé que le financement de 11,4 milliards de dollars US octroyé à la lutte contre le paludisme avait réduit de 46 % les décès dus à cette maladie dans les pays soutenus par le Fonds mondial depuis sa création. En outre, l’investissement du Fonds mondial en 2018 a permis de distribuer 131 millions de moustiquaires, de fournir un traitement préventif à 9,4 millions de femmes enceintes et de procéder à un test de dépistage pour 220 millions de cas suspects de paludisme.

Le Fonds mondial joue un rôle crucial dans la galvanisation des initiatives de collaboration régionale pour l’élimination du paludisme en Amérique centrale, en Afrique australe et dans la sous-région du Mékong. Grâce aux subventions nationales et régionales, des initiatives transfrontalières comme l’Initiative régionale pour l’élimination du paludisme, l’Initiative régionale contre la résistance à l’artémisinine et l’Initiative Élimination 8 ont permis d’accélérer la diminution des cas de paludisme et des décès, d’élargir l’accès aux interventions antipaludiques vitales, de lutter contre la résistance aux insecticides et aux médicaments et d’améliorer la surveillance et les soins de santé primaires entre pays voisins.

Les investissements du Fonds mondial ont également été déterminants pour aider des pays comme le Paraguay et l’Ouzbékistan à devenir récemment des pays exempts de paludisme.

  • Fin

Contact

Si vous souhaitez organiser un entretien ou en savoir plus sur le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme, veuillez contacter le service presse du Partenariat RBM à Grayling, par mail : RBMPartnership@grayling.com ou par téléphone : +44 (0) 20 3861 3747.

À propos du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme

Le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme est la plus grande plateforme mondiale de coordination de la lutte contre le paludisme. Fondé en 1988 sous le nom de Partenariat Roll Back Malaria (RBM), il mobilise les efforts et les ressources et forge un consensus entre les partenaires. Le Partenariat regroupe plus de 500 partenaires, dont des pays impaludés, leurs partenaires bilatéraux et multilatéraux de développement, des acteurs du secteur privé, des organisations non gouvernementales, des organisations communautaires, des fondations, des instituts de recherche et des établissements d’enseignement supérieur. endmalaria.org/fr  

Restez informés des dernières nouvelles du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme sur Facebook (@RBMPartnership) et sur Twitter (@endmalaria).

 

Photo credits: The Global Fund to Fight AIDS, tuberculosis and malaria 

youtube instagram linkedin facebook twitter